Pas besoin d’être performant pour prendre soin de soi !

Récemment, une étude française menée par Daniel Hupin, médecin au CHU de Saint-Etienne et présentée en mai 2015 lors du congrès européen de cardiologie, a mis en exergue chez un échantillon de seniors que plus le temps consacré à faire du sport par semaine était long, plus l’espérance de vie du sujet s’en trouvait prolongée ! Mais autre élément important, les chercheurs ont également mis en avant le fait que ce gain d’années se produisait déjà avec un niveau bas d’activité physique dans la mesure où celle-ci était modérée à intensive et régulière.

L’étude révèle en effet que les seniors étudiés pratiquant environ 15 minutes d’activité physique et sportive modérée, 5 fois par semaine améliorent déjà leur santé de façon significative et travaillent en faveur d’une allongement de leur longévité.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont ainsi procédé à une étude longitudinale en suivant plus de 1000 sujets de 65 ans pendant 13 ans.

Ces résultats sont encourageants et confirment encore une fois, qu’il n’y a pas d’âge et qu’il n’est pas nécessaire d’être un athlète pour bénéficier d’une pratique physique/sportive.

Tout comme il n’y a pas d’âge pour commencer ! Comme le confirme également l’étude.

D’après Alexandre Mouton, docteur en sciences de la motricité de l’ULG (Université de Liège), le domaine scientifique qui s’est penché sur le sujet s'accorde en effet sur le fait que les bénéfices de l'activité physique se font déjà ressentir à partir de faibles niveaux de pratique et que les bénéfices sont exponentiels jusqu'à un niveau équivalent à +/- 300 minutes d'activité physique et sportive modérée par semaine. Ceci indique toutefois qu’au-delà d’un certain seuil, les bénéfices retirés tendent à stagner, chose que ne semble pas relever l’étude française …

Dans le chef du chercheur français, cela peut encourager davantage de seniors à s’engager dans une activité physique. Selon ce dernier, ces messages positifs devraient être aussi et surtout relayés par les intervenants de 1ère ligne que sont les médecins généralistes. Car malgré les nombreux messages laissés par la recherche scientifique sur les bienfaits de l’activité physique et sportive, les statistiques révèlent que la sédentarité des + de 65 ans demeure prédominante (que ce soit en France, en Belgique ou encore, en Europe).

En tant qu’association sportive spécifiquement dédiée à la pratique sportive des + de 50 ans en Fédération Wallonie-Bruxelles, énéoSport se doit aussi de conscientiser la population et d’œuvrer dans le but d’offrir les moyens aux seniors de prendre soin d’eux.

Tout ceci, sans tomber néanmoins dans la tyrannie de l’activité physique et du bien-vieillir …

De plus, restons prudents et modérés. Promouvoir la performance ou les efforts hors-norme n’est d’ailleurs pas notre credo car cela ne concerne qu’une poignée de seniors. De plus, cette pratique reste davantage porteuse de risques et donc source de plus d’accidents qui peuvent en arriver à immobiliser la personne. Sans compter que des pratiques sportives de pointe ne s’improvisent pas car elle requièrent un entraînement particulier.

Ce que nous souhaitons à énéoSport c’est parler au plus grand nombre, que l’activité physique et sportive soit accessible à tous, sans élitisme et aussi, qu’elle puisse perdurer sur le long terme !

C’est la clef du succès.

Nous savons également que la santé et le relationnel sont, pour les personnes retraitées, deux des motivations principales à pratiquer du sport. Parler de performance, de travail du corps ou encore d’esthétique ne dira rien à la majorité des seniors.

Pour amener un maximum de seniors à pratiquer, notre message doit donc intégrer des messages de santé certes, mais pas que … Si nous devions résumer, cela donnerait : « prenez soin de votre santé tout en faisant des connaissances, pratiquez du sport à votre rythme, selon vos capacités et vos envies tout en visant la régularité ».  Dans le respect de soi …

Nous ne serions pas complets si nous oubliions de soulever que le soutien social est un facteur prédominant pour que l’adhésion perdure, surtout pour des personnes ayant très peu ou jamais pratiqué de sport. Le soutien social accompagne, donne confiance et cela influence considérablement la motivation. Il est donc nécessaire de ne pas négliger cet aspect.

Et de noter que le plaisir doit aussi faire partie de la démarche, sans quoi, la démotivation pointera ! D’où, l’importance de la convivialité comme l’ont bien compris nos responsables de club et animateurs énéoSport !